lundi 30 septembre 2013

Turfing sur Internet (et ailleurs....)

Où en sont vraiment les courses hippiques en cette année 2016 ?

Et bien, elles évoluent....à leur rythme !

Peu de monde sur les hippodromes, et des enjeux où la plus grande
partie est collectée dans les toutes dernières minutes avant le départ.
Epoque révolue donc, le temps où les enjeux du matin représentaient
une indication.
Sur Internet, beaucoup de parieurs (ou futurs parieurs) cherchent leur
chemin.
Il est donc utile (indispensable ?) ici de rappeler certains fondamentaux.

Le jeu (aux courses, en particulier) attire une clientèle qui n'est pas celle
qui devrait être:
En effet, le joueur, comme investisseur, devrait arriver avec un capital
digne de ce nom, qui lui permette d'investir en toute liberté......
Or, ce que l'on constate, dans une grande majorité des cas, ce sont
des personnes ayant un capital très faible, donc déjà sous pression, et
qui viennent dans l'espoir de faire véritablement bondir leur maigre capital.
Et quand je dis bondir, c'est carrément du tout au tout: de quoi s'offrir
ce dont parlent les journaux people, quoi.....
Et au moment (crucial) du choix de statégie (quel jeu ?),
ils se focalisent sur la somme (ouah, c'est GRAND) qu'il est possible de
gagner (comme au Quinté +) PLUTOT que sur la PROBABILITE de
gagner (qui elle, est TRES, TRES faible) ceci avec une mise PETITE,
PETITE, comme on le leur a bien fait miroiter:
Pour rappel, l'objectif de l'organisateur de jeux est de collecter BEAUCOUP
de PETITES MISES.......Au bout du compte une somme rondelette.
Le parieur est content (au début): il ne dépense pas beaucoup (hé oui,
quand même, le jeu a mauvaise réputation, il ne faudrait pas paraitre...interessé ?)
Le problême est:
Les gains n'arrivent pas.......
Il perd dans la plupart des cas 100% de son capital (embêtant....)
Il privilégie LA LOGIQUE (et donc les rares fois où il touche, ce sont des broutilles)
Il finit par lacher, ou par dire que.....c'est truqué.

lundi 9 septembre 2013

Pour piloter sa vie:

- Toute la série des TRANSURFING, par Vadim Zeland

- Pensez comme Léonard de Vinci, par Michael J.Gelb

- Bien vivre le principe 80/20, par Richard Koch

- Le cygne noir, et Antifragile, par Nassim Nicholas Taleb

- Rompre avec soi-même, par Joe Dispenza

et puis, à paraitre, le nouveau livre de Bruce Lipton: L'effet Lune de miel

lundi 8 octobre 2012

jeudi 12 juillet 2012

Passé,Présent,Futur.....

Les fondamentaux:
D'évidence, il faut les rappeler, car beaucoup semblent aujourd'hui amnésiques.
Le passé: on ne vit pas dans le passé mais AVEC le passé.
Aujourd'hui, combien de fois rencontrez vous des personnes qui vous disent:
Oh moi, je n'étais pas là à l'époque.....DONC, quelle importance....
COMME SI CELA N'AVAIT PAS EXISTE.
(ce n'est pas EXPRIME comme ça, mais c'est en tout cas leur conclusion.
wow. Drôle de conception ! Dangereuse.
On occulte et on s'affranchit.
Non.
Le passé est notre socle, notre fondation: on ne peut pas vivre sans lui.

Le présent:
Les gens confondent. Ils disent: "profitons du présent"
Ce n'est pas de la jouissance, c'est de l'opportunisme. Sans valeur.
Juste du momentané.
Sans cesse occupés à résoudre l'avalanche des nouvelles informations,
cela se résume le plus souvent à mettre en place LES DETAILS,
alors que l'essentiel passe à la trappe.
Et la croyance est forte dans la STABILITE de ce momentané.
Or, les choses changeront dès que vous aurez voulu les figer.
Si vous voulez donc CONTROLER votre vie, il y aura du travail.
Et de l'usure.Rapide.

Le futur:
La société est en évolution permanente.
Le nouveau paradigme sera en fonction de la conscience collective.
C'est le cadre dans lequel vous évoluez,
où vous devez être AUTONOME.
Le travail ne pourra plus être structuré de la même façon.
Vous avez les clés en main de votre avenir, c'est VOUS, de l'intérieur
qui créez votre propre vie, pas l'extérieur.

Tout celà, appliqué au domaine du jeu,
veut dire:
AVOIR LES MOYENS DE SES AMBITIONS:
Lucidité, en choisissant les paris et les courses où on investit.
Solvabilité, on ne va pas à l'aventure sans biscuits.
Confiance, ce que l'on a fait dans le passé, on peut le continuer
(en maintenant la vigilance, et en ayant l'oeil ouvert envers ce qui
pourrait être modifié avec profit, amélioré.)



samedi 7 juillet 2012

Les déferrés au trot

CONVENTION POUR RAPPEL:
Par abus, j'appelle déferrés UNIQUEMENT ceux qui sont deferrés des 4,
donc, j'exclus ceux déferrés des antérieurs OU des postérieurs.

VOUS SAVEZ QUE CES CHEVAUX ONT UNE REUSSITE
SUPERIEURE A LA MOYENNE.

Alors,
Papier, crayon......

Relevez les chevaux déferrés des 4 et classez les DANS L'ORDRE
d'une synthèse de la presse.
Selectionnez les 2 PREMIERS.

Sur les 400 (environ) derniers Tiercés/Quartés/Quintés disputés au trot,

En séparant avec:
L'INDICE DE LA COURSE
(une donnée exclusive fournie à nos abonnés)
Turning-point à 1,5.

Lorsque l'indice est SUPERIEUR OU EGAL à 1,50:
Joué à la mise de base au jeu simple gagnant (1,50 euro): 957
Touché: 1158
Bénéfice: 201 ( soit 21%)

Lorque L'indice est INFERIEUR à 1,50:
Joué à la mise de base au jeu simple gagnant (1,50 euro): 426
Touché: 339
Perte: 86 (soit 21%)

Vous saisissez la différence ?

La pratique du pronostiqueur

Comme expliqué sur le site http://www.mrquinte.com/
Le fait d'être devenu pronostiqueur professionnel ne change rien à ma priorité:
Etre avant tout un joueur, en autonomie......
Ce que je vois (et entends), depuis des années de pratique,
c'est la litanie d'idées reçues:
- S'ils étaient aussi bons, ils le garderaient pour eux
Erreur: ce n'est pas une question de se faire de l'argent sur le dos de personnes crédules,
c'est tout simplement une question de STATUT: vous ne pouvez tout simplement pas
exercer le METIER de joueur professionnel, le fisc, les impots, ne connaissent pas.......
- On cherche la perle rare, LE meilleur pronostiqueur.
On teste celui-là pendant une courte (très courte) période, puis on le jette
sans ménagement pour passer à un autre (on a pas le temps quand on cherche
fortune), puis encore un autre, pour en arriver à la conclusion que décidément
aucun n'arrive à la TRES HAUTE (trop ?) REUSSITE que L'ON EXIGE.
En réalité, la réussite de TOUS les pronostiqueurs est très proche, les uns par rapport
aux autres (il y en a bien sûr qui sont légèrement supérieurs à d'autres), toujours supérieure
au trot, où les résultats sont plus réguliers. Et si vous demandez à un être humain, tout
compétent qu'il soit de vous indiquer REGULIEREMENT l'arrivée du Quinté +
(8000 combinaisons possibles avec 18 partants), ça ne va pas le faire......
Et si par exception, un pronostiqueur connaissait une reussite supérieure à la moyenne,
beaucoup de gens COPIERAIENT son pronostic.....et les rapports S'EFFONDRERAIENT.

Et le grand secret est:

Vous voulez que les choses changent dans votre vie ? (vous n'avez pas gagné jusque là.....)
Alors il va falloir changer des choses dans VOTRE vie (j'ai dit votre) et arrêter de faire
croire que vous êtes victime des circonstances EXTERIEURES à vous.

Si vous pensez VRAIMENT qu'il suffira de changer le contenu d'un pronostic, en remplaçant
un pronostiqueur par un autre pour devenir gagnant (un jour ?) sans même réfléchir à l'analyse
individuelle fondamentale: la reflexion,quoi.....que VOUS devez faire sur la course, vous irez
de désillusion en désillusion.

-Je n'ai pas de temps à y consacrer, je veux juste un produit performant POUR LEQUEL
J'AI PAYE.
Hola, hola! Vous payez une PRESTATION, un travail, un classement théorique que le
pronostiqueur professionnel établit et qui :
-vous épargne de FAIRE ce travail
-est PLUS PERFORMANT sur le long terme, que ce que vous feriez.
NORMAL, donc de le payer.
Ce classement cependant:
- ne marchera pas à chaque coup
- aura même des PERIODES PLUS OU MOINS LONGUES de non-réussite
- ne permet pas comme on me le demande souvent de DIRE PRECISEMENT pour TOUTES
les courses combien de chevaux il faut jouer: chaque course est DIFFERENTE.
Enfin, je dis à mes clients: PAS DE TRANSFERT DE RESPONSABILITE
Trop facile de coller tout dans les mains du pronostiqueur pour le poignarder après.
A chaque type de jeu correspond une réussite.
-Pourquoi donnez-vous huit chevaux ?
Qui vous oblige à en jouer huit ? Il faut faire ce qui est raisonnable pour votre budget en
respectant mon ordre preferentiel.
Le grand secret est donc:
CE N'EST PAS LE CONTENU (les chevaux à l'intérieur du pronostic) qu'il faut changer....
Mais vos principes.
1) travailler EN IMMERSION, être passionné
2) choisir les jeux qui vous laissent des chances de préserver votre capital
3) enfin ouvrir les yeux sur le fait que chaque course est particulière avec des données
    différentes de toutes celles du passé: trop de gens veulent une méthode rigide.
4) arrêter de considérer les chevaux comme des numéros et des places dans un pronostic.
    Vous seriez satisfait si on vous appelait toujours et si on résumait votre vie à votre
    numéro de sécurité sociale ?????

jeudi 16 juillet 2009

Ethique et déontologie pour les médias

Oui, sortons du conforme et du "politiquement correct".....
J'ai été heureux de lire ceci:

Il y a vingt ans, l’été 89, disparaissait Hubert Beuve-Méry, fondateur du Monde en 1944. Conscience majeure du journalisme, il avait une idée parfaitement claire du rôle d’un journal et de ses rapports avec son lectorat. « Un journal n’a pas à suivre ses lecteurs, à leur complaire. S’il se veut à leur service, ce ne saurait être pour flatter leurs tendances naturelles. Il honore son public en refusant de céder aux engouements, à la mode du jour. Il se cramponne aux faits, si déconcertants soient-ils, et à quelques valeurs essentielles, pour impopulaires qu’elles soient. » En un mot, tout le contraire de ce que professent aujourd’hui la plupart des patrons de presse, lancés dans un processus effréné d’anticipation des désirs présumés de leurs lecteurs. Un course folle et suicidaire, car menant à une seule issue : des contenus toujours plus maigres, des traitements encore plus rapides… et une désaffection inéluctable du lectorat, déjà saturé de zapping par ailleurs.
Fred Hidalgo dans Chorus.